NEWSLETTER :
CONTACTEZ-NOUS
Vous êtes ici: actualites
TRANSPORT AÉRIEN Compagnies Aériennes Aérien a la demande Aéroports
TRANSPORT MARITIME Transport en commun
TRANSPORT ROUTIER
Silence. On parle du bruit moteur.
A force de traiter toujours le thème écologique relatif aux émission de CO2 qui nuisent à notre santé et à notre environnement, on a tendance à oublier le fait que le bruit peut aussi, mais atténue pour de vrai, les sensations de stress et de fatigue aux conducteurs et à la communauté urbaine en global.
Plusieurs facteurs entrent en jeu quand on parle de bruits moteurs : pour ce qui est au premier rang, c’est en toute évidence la mécanique qui crie roulements, engrenages, poulies et ventilation. Et pour combler la mixture, on citerait le bruit d’échappement qui passe toujours chez la plupart des motocyclistes sans discrétion. C’est dans ce sens qu’œuvrent les constructeurs, afin d’encapsuler les blocs moteurs dans des conditions qui n’engendreraient guère de dommage collatéral, disons une hausse de température non souhaitable.
D’autres intervenants viennent s’accumuler pour produire tout le vacarme qui importune l’oreille ; les matériaux de construction se penchent de plus en plus vers le plastique qui se révèle moins bruyant que le métal. La pneumatique peut elle aussi marquer sa présence par sa résistance au roulement, et qui vient interagir avec la surface, selon que cette dernière est bien revêtue de bitume lisse ou de pavé en relief.
Enfin, il nous incombe de citer le comportement humain vis-à-vis du contrôle du régime moteur; car on ne saurait négliger que ce facteur peut devenir prépondérant en termes de bruitage.

Réagir a l'actualité

Plus d'actualités